La cytométrie en flux

La cytométrie en flux permet l’analyse qualitative et quantitative de cellules, de bactéries, d’organites ou de particules dans des conditions non toxiques à haut débit.

Cette technique permet le phénotypage de cellules au sein d’une population hétérogènes par immunofluorescence. Divers paramètres tels que la taille, la granulosité et tous composants ou fonctions susceptibles d’être révélés par une sonde fluorescente peuvent être analysés.

La cytométrie en flux permet également de trier les cellules en fonction de leurs caractéristiques physiques ou biologiques observés lors de l’analyse.

Analyse cellulaire

La cytométrie en flux permet l’analyse des caractéristiques physico-chimiques de cellules, dans des conditions non toxiques, de façon qualitative et quantitative, à haut débit.
Les paramètres cellulaires extrinsèques peuvent être révélés par une sonde fluorescente interagissant spécifiquement avec la cellule ou certains de ses éléments (Fluorescence Activated Cell Sorter).

Outils d'analyses cellulaires

La cytométrie en flux permet l’étude statistique d’un échantillon cellulaire afin d'obtenir des résultats qualitatifs et quantitatifs. Ils sont mis à la disposition des personnes ayant suivi une formation spécifique.

Les deux cytomètres en flux analyseurs présentés ci-dessous sont utilisés lors d'études incorporant un nombre varié de molécules fluorescentes, permettant ainsi de multiplier les paramètres expérimentaux.

Le BD FORTESSA X20 (Becton Dickinson) est équipé de 4 lasers (λex488nm / λex633nm / λex405nm / λex561nm) Il permet la détection de 18 paramètres simultanément (taille, granulosité et fluorescences à 16 longueurs d’onde d’émission). Ce cytomètre en flux est associé au logiciel de pilotage et d’analyse DiVa.

Le BD FACSort (Becton Dickinson) est équipé d’un laser Argon dont la longueur d’onde d’excitation est de λex488nm. Il permet la détection de 5 paramètres simultanément (taille, granulosité et fluorescences à 3 longueurs d’onde d’émission). Ce cytomètre en flux est associé au logiciel de pilotage et d’analyse CellQuestPro.

Tri cellulaire

Le tri cellulaire permet de purifier des sous populations à partir d’une population hétérogène, d’éliminer des cellules mortes d’une culture et de faire du clonage en plaçant une cellule par puits dans une plaque de culture. Basse ou haute pression ? Quel type de tri convient le mieux à votre étude ?

Outils de tri cellulaire :

Le BD FACS Vantage DiVa possède trois lasers (λex358nm, λex488nm et λex633nm) associés aux différentes options de tri. Il permet de trier jusqu’à 4 populations simultanément, d’effectuer des tris en plaques multi-puits, du clonage, le tout à haut débit. Ce trieur de cellules est associé au logiciel de pilotage et d’analyse DiVa.

Le BD ARIA III S.O.R.P (Becton Dickinson) est équipé de 4 lasers (λex488nm / λex633nm / λex405nm / λex561nm) Il permet la détection de 18 paramètres simultanément (taille, granulosité et fluorescences à 16 longueurs d’onde d’émission).Il possède la même configuration optique que le BD FORTESSA X20. Il permet de trier jusqu’à 4 populations simultanément, d’effectuer des tris en plaques multi-puits, du clonage, le tout à haut débit. Ce trieur de cellules est associé au logiciel de pilotage et d’analyse DiVa.