La résonance plasmonique de surface

Le service met son équipement à disposition des laboratoires du CNRS et des entreprises.

La résonance plasmonique de surface est employée afin de détecter optiquement des variations de masse sur une surface d'or. Ce principe est utilisé dans une sensor chip sur laquelle un ligand est immobilisé (de façon covalente ou non). Le second partenaire est injecté par un système microfluidique dans un flux continu de tampon à la surface de la sensor chip. La masse fixée sur la surface est mesurée et visualisée en temps réel.

Plus d'informations sur la technologie BIAcore

La technologie BIAcore ("Bia" pour "biomolecular interaction analysis" et "core" pour "au cœur de") permet d’étudier des interactions moléculaires entre deux partenaires en temps réel. On observe en temps réel la cinétique de formation/dissociation de complexes entre des biomolécules (ADN/protéine, protéine/protéine) ou entre une biomolécule et un ligand de petite taille (inhibiteur, activateur, effecteur….). On peut ainsi en déduire les constantes d’affinité, la spécificité et les mécanismes d’interactions impliqués, ou la concentration en protéine active dans un mélange. Il est également possible d’effectuer la recherche de partenaires inconnus associés à une protéine d’intérêt (couplage Biacore/MS-ligand fishing).