Partenaires

CNRS


Rechercher


Accueil > Actualités > Archives > 2009

Fossilisation artificielle des Archaea de la Terre primitive

publié le , mis à jour le

Les Archaea thermophiles font parti des premiers microorganismes qui habitaient la Terre primitive. Jusqu’à présent nous ne savions pas si ce genre de microorganismes pouvait être préservé sous forme de microfossiles, dans des roches très anciennes. Pour la première fois, François Orange de l’équipe d’Exobiologie (dirigée par Frances Westall) a réussi à fossiliser une espèce d’Archaea. Publiés dans Geobiology en août 2009 (7, 403–418), ces résultats nous renseignent non seulement sur les premières traces de vie terrestre mais également sur les structures qui pourraient être observées sur Mars. Afin de compléter cette étude, il a aussi démontré que toutes les espèces d’Archaea ne pouvaient être fossilisées. Les restes fossiles présents dans les roches les plus anciennes (environ 3,5 milliards d’années) ne représenteraient donc qu’une fraction de la communauté microbienne originale.