Partenaires

CNRS


Rechercher


Accueil > Séminaires > Séminaires > Archives

Séminaire externe du 27 novembre 2009 - Patrick Gaudray

publié le

Vendredi 27 novembre 2009 à 11 h 00 - À l’invitation de Chantal Pichon

« Echec thérapeutique et stratégies de chimiothérapie anticancéreuse : le point de vue d’un généticien »

Docteur Patrick Gaudray
UMR6239 Génétique, immunothérapie, chimie et cancer - Université François Rabelais - Bât. L Parc Grandmont - Avenue Monge - 37200 TOURS

À l’invitation de Chantal Pichon

Darlington disait, en 1948, que le cancer se tient à ce qui pourrait être le lieu de rencontre, mais qui est, en fait, le « no man’s land » entre infection, hérédité et développement. Prendre en compte la complexité qu’il envisageait alors dans des stratégies anti-tumorales n’a pas été la première priorité de ceux qui, confrontés à l’urgence d’un ensemble de maladies dévastatrices et fréquentes, ont appris à se réjouir de succès trop partiels. Ainsi peut-on trouver, dans les titres de médias d’information, que les Etats-Unis avaient déclaré la « guerre contre le cancer » en 1971, et que le cancer a gagné. Sans aller jusque-là, il faut reconnaître que nos succès sont petits et rares, et qu’il faut trouver là la trace d’un manque important de soutien à la connaissance fondamentale de la biologie des cancers d’où peuvent, seules, venir des ruptures conceptuelles sur lesquelles élaborer de véritables stratégies nouvelles de lutte contre ces maladies.