Partenaires

CNRS


Rechercher


Accueil > Actualités > Archives > 2014

Un article de l’équipe "Hélicases et ARN : mécanismes, ciblage et bio-mimétisme" vient de paraître dans le journal "Genes and Development".

par Frapart - publié le , mis à jour le

RNA remodeling by bacterial global regulator CsrA promotes Rho-dependent transcription termination.
Figueroa-Bossi N., Schwartz A., Guillemardet B., D’Heygère F., Bossi L., Boudvillain M.
Genes and Development 28 (11) 1239-1251 - doi : 10.1101/gad.240192.114

Résumé :

La protéine CsrA régule divers processus cellulaires importants chez la bactérie, notamment ceux associés à l’utilisation de sources carbonées, aux changements de l’écosystème et de style de vie (plancton vs biofilm) ou à la virulence d’espèces pathogènes. On estime que le « régulon » contrôlé par CsrA comprend plus de 20% des ARN messagers chez certaines entérobactéries. Il est admis que CsrA s’associe avec ces ARN messagers à proximité du site de fixation normalement utilisé par les ribosomes, ce qui empêche l’initiation de la traduction et donc l’expression du gène ou de l’opéron correspondant. Une équipe du CBM, en étroite collaboration avec une équipe du CNRS à Gif sur Yvette, vient de révéler un nouveau mécanisme de régulation génique négative impliquant CsrA. En s’associant à la partie amont, non traduite, de l’ARNm pgaABCD d’Escherichia coli (qui est impliqué dans la formation de biofilms), CsrA détruit une structure secondaire au sein de l’ARNm et libère un site de fixation pour le facteur de terminaison de la transcription Rho qui peut ainsi agir avant même que la séquence d’entrée des ribosomes ne soit transcrite. Ces résultats établissent un nouvel modèle de régulation bactérienne où le remodelage du transcrit naissant par une protéine régulatrice induit un mécanisme d’atténuation Rho-dépendante. Ils confortent l’idée que le facteur Rho constitue un élément central du métabolisme bactérien et une cible attractive pour le développement de nouveaux antibiotiques.