Partenaires

CNRS


Rechercher


Accueil > Actualités > Archives > 2014

Création d’un nouvel MCR identifiant des modifications post-traductionnelles impliquées dans des pathologies comme le diabète, les maladies neurodégénératives et le cancer.

par Frapart - publié le

Les analogues de monosaccharides portant des groupements azido permettent la visualisation et l’identification des glycoprotéines dans les cellules vivantes grâce à leur fonctionnalité bio-orthogonale. Ces rapporteurs chimiques (metabolic chemical reporters ou MCR) sont pris en charge par le métabolisme cellulaire et ainsi incorporés dans les glycoprotéines des cellules. Cependant, les voies de biosynthèse de glycanes ne permettaient pas jusqu’à présent de cibler spécifiquement un type de glycane mais les MCR se trouvaient intégrés dans tous les glycanes des glycoprotéines. En plaçant le groupement azido sur le carbone 6 de la N-acétylglucosamine (6AzGlcNAc) le groupe de Matthew Pratt (University of Southern California à Los Angeles) a créé un nouvel MCR et a découvert, en collaboration avec le CBM, une nouvelle voie métabolique de biosynthèse d’analogues d’UDP-GlcNAc capable de transformer le 6AzGlcNAc en nucléotide sucre et de permettre son incorporation dans les glycoprotéines. De plus, ce MCR est spécifiquement et sélectivement incorporé dans les protéines à O-GlcNAc ce qui en fait un outil puissant pour l’identification des protéines cellulaires portant cette modification post-traductionnelle impliquée dans des pathologies comme le diabète, les maladies neurodégénératives et le cancer.

Changes in Metabolic Chemical Reporter Structure Yield a Selective Probe of O-GlcNAc Modification.
Chuh KN, Zaro BW, Piller F, Piller V, Pratt MR.
J Am Chem Soc. 2014 136 (35)12283-12295 - doi : 10.1021/ja504063c