Partenaires

CNRS


Rechercher


Accueil > Rubrique de services > A jeter > Oligonucléotides modifiés : chimie et applications

Oligonucléotides modifiés : chimie et applications

publié le , mis à jour le

Des synthèses chimiques spécifiques

Descriptif du travail de recherche

L’activité de l’équipe concerne le développement d’oligonucléotides originaux en vue d’obtenir des outils pour le diagnostic in vitro, la biologie moléculaire et structurale, l’imagerie cellulaire et animale, ainsi que des agents thérapeutiques.

La réalisation de ces différents objectifs nécessite l’utilisation d’oligonucléotides qui doivent posséder un certain nombre de propriétés dont sont dépourvus les oligonucléotides constitués de nucléosides naturels. En fonction des applications (in vitro ou in vivo), les oligonucléotides doivent, en effet, posséder plusieurs des propriétés suivantes : former des complexes spécifiques et stables avec leurs cibles, induire des modifications irréversibles des cibles par pontage ou coupure, produire un signal modifié en présence des cibles utilisable comme preuve de l’interaction et, dans de cas des applications en culture cellulaire et in vivo, être dépourvus de toxicité, être stables vis-à-vis des nucléases et être capables d’atteindre leurs cibles à l’intérieur des cellules.

Afin de conférer aux oligonucléotide des propriétés adaptées en fonction de leurs applications, nous modifions chimiquement leurs éléments structuraux (sucres, bases nucléiques et/ou liaisons internucléotidiques). A ces oligonucléotides, qui assurent la reconnaissance spécifique des cibles, sont fixés différents ligands : molécules intercalantes et/ou réactives (capables de produire des pontages ou des coupures), inhibiteurs de topoisomérases, marqueurs fluorescents……) qui leur confèrent des propriétés supplémentaires. L’optimisation des propriétés de ces conjugués dépend des paramètres de la liaison entre les deux entités qu’il convient de mettre au point pour chaque système. La réalisation de ces travaux nécessite la mise au point de nouveaux réactifs et de nouvelles méthodes de synthèse. Des exemples de réalisations récentes sont décrits dans nos publications (voir liste ci-dessous) et illustrés par les schémas présentés plus bas (voir diaporama).



(Cliquez sur les schémas pour visualiser les agrandissements)

Liste des principales publications

  • Roig, V, Asseline, U Oligo-2´-deoxyribonucleotides containing uracil modified at the 5-position with linkers ending with guanidinium groups J. Am. Chem. Soc. (2003) 15 4416-4417
  • Aubert, Y ; Asseline, U Synthesis and hybridization properties of oligonucleotide-perylene conjugates : influence of the conjugation parameters on triplex and duplex stabilities Org. Biomol. Chem. (2004) 2 3496-3503
  • Lartia, R ; Asseline, U New cyanine-oligonucleotide conjugates : relationships between chemical structures and properties Chem. Eur. J. (2006) 12 2270-2281
  • Asseline, U ; Chassignol, M ; Aubert, Y ; Roig, V Detection of terminal mismatches on DNA duplexes with fluorescent oligonucleotides Org. Biomol. Chem. (2006) 4 1949-1957

ASSELINE Ulysse Directrice de recherche CNRS ,
Responsable de l’équipe   @

AUBERT Yves Ingénieur d’études INSERM   @

CAVATZ Aurélien Assistant-Ingénieur CNRS (CDD) @

MATHIS Gérald Post-doctorant @

RENARD Brice-Loïc Doctorant @


Les publications de l’équipe