Partenaires

CNRS


Rechercher


Accueil > Thèmes de recherche > Aspects moléculaires du vivant > RMN des Biomolécules > La technique en quelques mots

La technique en quelques mots

publié le

La Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) est une technique spectroscopique qui permet d’étudier la matière au niveau atomique. Cette technique analytique permet en particulier de déterminer la structure tridimensionnelle et la dynamique de macromolécules biologiques telles que peptides, protéines et acides nucléiques. Un des avantages majeurs de la RMN est la possibilité d`étudier ces macromolécules en solution dans des conditions proches des conditions physiologiques.

La connaissance de la structure 3D des biomolécules est indispensable mais pas suffisante pour comprendre leur rôle biologique. En effet, l’étude de leurs interactions est souvent nécessaire à la compréhension des mécanismes biologiques qui régissent la vie.

La modélisation moléculaire, c’est-à-dire le calcul de la structure 3D des molécules, est faite à partir des données expérimentales RMN. Il est également possible de construire un modèle 3D de protéine sur la base d´une protéine ´support´, de structure connue, et de séquence voisine. C’est la modélisation par homologie (ou modélisation comparative).

Les techniques de docking (amarrage moléculaire) sont utilisées pour construire les modèles de complexes moléculaires, en utilisant des données expérimentales issues de la RMN ou d’autres techniques (mutagénèse, …).

La dynamique interne des molécules est également étudiée par RMN, pour comprendre les mouvements qui ont lieu dans les différentes parties de la molécule, lorsqu’elle est libre ou en complexe.