Partenaires

CNRS


Rechercher


Accueil > Plateformes et services > Cytométrie en flux et imagerie cellulaire - P@CYFIC > Microscopie confocale > FRAP

FRAP

publié le , mis à jour le

Le FRAP (Fluorescence Recovery After Photobleaching) est une méthode utilisée en microscopie à fluorescence afin de mesurer la vitesse de diffusion moléculaire, ce qui présente l’avantage d’être applicable chez la cellule vivante.
Lorsqu’un échantillon cellulaire présente une distribution homogène d’une population moléculaire fluorescente, sa capacité à émettre de la fluorescence peut être inhibée de manière irréversible dans une zone restreinte à l’aide d’un flash lumineux de forte intensité obtenu en exposant brièvement cette zone avec le laser.
Deux populations de molécules sont ainsi créées (une fluorescente, l’autre pas) radicalement distinctes. Une redistribution des 2 populations entre la zone bleachée et le milieu adjacent peut être observée jusqu’à l’homogénéisation des populations.




  Deux paramètres sont alors dérivés d’une expérience de FRAP : la fraction mobile qui correspond à la quantité de fluorescence effectivement récupérée après photoblanchiment, et le temps de diffusion.

La valeur de la fraction mobile peut être influencée par les interactions d’une protéine fluorescente avec d’autres molécules ou la membrane.
De même, le temps de diffusion est proportionnel à la constante de diffusion dépendant elle-même des propriétés hydrodynamiques de la molécule observée dans son environnement.
La technique de FRAP est donc particulièrement adaptée, entre autres, à l’étude du trafic de protéines intracellulaire fluorescentes.


Cliquez pour agrandir l'image

Représentation graphique d’une cinétique de recouvrement de fluorescence (CFP Tubulline)