Partenaires

CNRS


Rechercher


Accueil > Actualités > Archives > 2013

17.10.2013 - Soutenance de thèse " Développement de méthodes de Spectroscopie par Résonance Magnétique localisée pour l’étude du métabolisme chez le petit animal " - Nicolas Joudiou - vendredi 18.10.2013 à 14h30

par Frapart - publié le

Nicolas Joudiou
doctorant dans l’équipe " IRM, signaux, images et expression des gènes "
dirigée par le Docteur Sandra Même
soutient publiquement sa thèse intitulée " Développement de méthodes de Spectroscopie par Résonance Magnétique localisée pour l’étude du métabolisme chez le petit animal "
le vendredi 18 octobre 2013 à 14h30 à l’Auditorium Charles Sadron, CNRS Orléans.



Résumé :
Le travail présenté ici a consisté en la mise au point d’une méthode de spectroscopie localisée proton filtrée carbone 13C, chez la souris, ainsi que de la mise en place d’un protocole pour des acquisitions in vivo, de spectres localisés en rotation à l’angle magique sur la drosophile. Le travail sur la souris a en particulier porté sur l’effet d’un traitement antivasculaire sur des tumeurs cérébrales. Pour réaliser cette étude il a également fallu concevoir une sonde de mesure (support + détecteur) spécialement dédiée à ce type d’étude. Le travail a permis de mettre en évidence l’apport de cette nouvelle méthode par rapport à la méthode classique de spectroscopie proton.
Le travail sur la drosophile a permis la mise en place de la spectroscopie localisée par tranche, ce qui était l’objectif de départ, mais également la mise en place d’imagerie de déplacement chimique à 1 dimension spatiale, qui permet de réaliser une cartographie de la répartition spatiale des métabolites. Ces deux méthodes de spectroscopie sur la drosophile représentent à notre connaissance, deux premières, et ouvrent des perspectives importantes de recherche sur cet insecte qui est très utilisé, en particulier car il représente un très bon modèle génétique.