Partenaires

CNRS


Rechercher


Accueil > Publications > Recherche par années > Années 2010 > 2014

Morfin J.-F., Beloeil J.-C., Toth E.

Agents de contraste pour l’IRM

Techniques de l’ingénieur Chimie organique et minérale (2014) AF 6 818-1/AF 6 818-19

par Frapart - publié le , mis à jour le

Abstract :

L’imagerie par résonance magnétique (IRM) est maintenant entrée dans la vie courante, la moindre blessure aux sports d’hiver conduit à passer une IRM. Son caractère atraumatique et non invasif constitue un avantage décisif. La majorité des hôpitaux en sont équipés. L’IRM ne nécessite pas obligatoirement l’utilisation d’agents d’imagerie pour fournir une image structurelle de l’intérieur de l’organisme. Les réglages physiques de l’expérimentation permettent même d’accéder à différents paramètres des tissus (détection de tumeurs, oedèmes...). Ce n’est que si l’on veut aller plus loin dans la spécificité de la détection, qu’il est intéressant et même indispensable de faire appel à des agents de contraste injectables, même si l’on perd alors partiellement le caractère non invasif de l’IRM. Comme nous allons le montrer, la complexité des molécules va de l’agent chimiquement non spécifique jusqu’à l’agent de contraste dit « intelligent » (smart agent).