Un article de l’équipe “Réparation de l’ADN : approches structurales et fonctionnelles” signalé par l’Institut de Chimie du CNRS

01 mars 2013 par Super Administrateur
Des chercheurs du CEA, du CNRS (dont le Centre de Biophysique Moléculaire) et de l'Université de Paris-Sud, présentent le premier modèle de l'architecture de la protéine MLH1, l'une des protéines impliquées principalement dans le syndrome de Lynch, une prédisposition génétique au cancer colorectal.

Cette “image” à l’échelle atomique de MLH1 permttra de mieux comprendre les processus génétiques à l’origine de la maladie. Ce résultat constitue le départ d’un projet clinique d’aide au diagnostic pour cibler les traitements en fonction des nombreuses variantes de cette anomalie.

Ces travaux sont publiés dans Nature Structural & Molecular Biology.

Lire le communiqué de presse de l’Institut de Chimie du CNRS.

Références de l’article :
E Gueneau, C Dherin, P Legrand, C Tellier-Lebegue, B Gilquin, P Bonnesoeur, F Londino, C Quemener, MH Le Du, JA Màrquez, M Moutiez, M Gondry, S Boiteux, JB Charbonnier
Structure of the MutLα C-terminal domain reveals how Mlh1 contributes to Pms1 endonuclease site.
Nature structural & molecular biology – Published online 24 February 2013

A lire aussi