Le facteur de transcription Rho assure le maintien de prophages au sein de génomes bactériens

10 septembre 2013 par Super Administrateur
Le facteur de transcription Rho assure le maintien de prophages au sein de génomes bactériens.

 

Transcription termination controls prophage maintenance in Escherichia coli genomesarticle

Proceedings of the National Academy of Sciences 110 (35) 14414-14419

Résumé :
Les prophages sont les formes non-pathologiques (non-lytiques) de virus de bactéries appelés phages. Ce sont des éléments génétiques très répandus qui, intégrés aux génomes bactériens, peuvent conférer un avantage compétitif ou évolutif aux bactéries hôtes. Ces dernières ont donc souvent tout intérêt à ne pas les perdre et mobilisent des mécanismes spécifiques à cet effet. En association avec une équipe marseillaise spécialiste des phages, l’équipe « Helicases & ARN » du CBM vient de révéler un nouveau mécanisme contribuant au maintien de prophages au sein de génomes bactériens. Ce mécanisme implique Rho, une ARN hélicase abondamment étudiée au CBM. Les travaux démontrent que Rho provoque la terminaison de la transcription à un site spécifique au sein du prophage, empêchant ainsi l’expression d’un gène clé pour l’excision de ce dernier (gène rdf pour: recombination directionality factor). Ce nouveau mécanisme complète le (déjà) large répertoire de fonctions du facteur Rho et, parce que les prophages sont souvent des acteurs de virulence bactérienne, confirme l’intérêt qu’il pourrait y avoir à cibler Rho à des fins thérapeutiques.

A lire aussi