Une nouvelle classe d’agents de contraste IRM

03 juin 2009 par Super Administrateur
Des chercheurs du Centre de Biophysique Moléculaire (CBM) à Orléans, associés à des chercheurs de l’Institut de Chimie des Substances Naturelles (ICSN) à Gif s/ Yvette, ont démontré qu'en utilisant une nouvelle classe d'agents de contraste IRM sensibles à des enzymes, il devient possible de localiser la région de l'organisme qui contient cette enzyme.

Des chercheurs du Centre de Biophysique Moléculaire (CBM) à Orléans, associés à des chercheurs de l’Institut de Chimie des Substances Naturelles (ICSN) à Gif s/ Yvette, ont démontré qu’en utilisant une nouvelle classe d’agents de contraste IRM sensibles à des enzymes, il devient possible de localiser la région de l’organisme qui contient cette enzyme. Il s’agit en fait de sortes “d’interrupteurs” moléculaires qui, lorsqu’ils sont “déclenchés”, assurent une détection IRM en 3 dimensions.
Cette découverte a fait l’objet d’un “very important paper” dans la revue Angewendte Chemie International Edition

Communiqué de presse / références / contacts

A lire aussi