Une nouvelle méthode d’analyse de la terminaison de la transcription Rho-dépendante

06 février 2019 par Isabelle Frapart
Des chercheurs du CBM ont développé une méthode d’analyse par fluorescence de la terminaison de la transcription Rho-dépendante, un mécanisme essentiel de régulation génique chez les bactéries.

La terminaison de transcription rho-dépendante est un mécanisme régulateur polyvalent qui est spécifique aux bactéries et qui constitue une cible intéressante pour le développement de nouveaux antibiotiques. Bien que la terminaison Rho-dépendante puisse ponctuer l’expression des gènes ou contribuer à la protection du génome à des centaines de sites au sein d’une bactérie donnée, ses caractéristiques et son périmètre exacts restent insuffisamment caractérisés. Les méthodes analytiques couramment utilisées pour étudier la terminaison Rho-dépendante sont généralement limitées et à faible débit. Pour pallier ces difficultés, le groupe de Marc Boudvillain au CBM a développé une méthode in vitro basée sur un principe de détection par fluorescence qui est compatible avec la caractérisation rapide et à haut débit de la terminaison de la transcription Rho-dépendante. Cette nouvelle méthode devrait faciliter l’identification de nouveaux sites et mécanismes de terminaison et convenir au criblage haut-débit de chimiothèques à la recherche de nouvelles drogues antibiotiques ciblant le facteur Rho.

A lire aussi