De la matière organique extraterrestre tombée sur Terre il y a 3,3 milliards d’années

Les météorites en apportent régulièrement, mais elle n’a laissé aucune trace ancienne. Elle a été repérée et analysée par des chercheurs du CNRS, de Chimie ParisTech, des universités de Tours et de Lille. Leur publication, dans la revue Geochimica et Cosmochimica Acta, offre un premier modèle pour distinguer ces molécules venues d’ailleurs de celles produites sur Terre.

Références de l'article : D. Gourier et al.
Extraterrestrial organic matter preserved in 3.33 Ga sediments from Barberton, South Africa.
Geochimica et Cosmochimica Acta - Mai 2019 - DOI: 10.1016/j.gca.2019.05.009

Voir l'article

Voir le communiqué du CNRS

 

La Médaille André Dumont 2016 de la Geologica Belgica (Société de géologie belge) a été décernée à Frances Westall, responsable de l’équipe « Exobiologie ».

Cette médaille est attribuée depuis 1948 à “un savant belge ou étranger ayant accompli une œuvre de haute valeur dans le domaine des sciences minérales”. André Hubert Dumont (1809-1857), professeur de minéralogie et de géologie à l’université de Liège, est principalement connu pour avoir établi la première carte géologique de Belgique. Pour Frances Westall, ce sont ses travaux sur la géologie de la Terre primitive et les premières traces de vie dans des roches vieilles de presque 3,5 milliards d’années qui ont été récompensés par ce prix prestigieux.

doc2.jpg