Ce colloque est organisé et coordonné par les étudiants qui interviendront sur 4 axes majeurs (sessions) :

Session 1 : Bases moléculaires de la pathologie d’Alzheimer,

Session 2 : Modèles animaux orthoptiques et transgéniques,

Session 3 : Marqueurs et diagnostic non invasif,

Session 4 : Approches thérapeutiques actuels et futures.

Le colloque est organisé avec la présence d’un Chairman et de modérateurs pour chacune des sessions.

Un projet du CBM lauréat du programme de prématuration du CNRS

Ce projet intitulé "Validation préclinique d’inhibiteurs de LIMK dans le cancer" bénéficiera d’un soutien financier et d’un accompagnement spécifiques. Il est porté par Hélène Benedetti, chercheuse au Centre de biophysique moléculaire, et Sylvain Routier, chercheur à l’Institut de chimie organique et analytique. Son objectif est de déterminer l’efficacité d’inhibiteurs, des protéines kinases LIMKs, de nouvelles cibles thérapeutiques particulièrement intéressantes pour traiter des cancers pour lesquels les thérapies existantes sont inefficaces. La prématuration permettra de caractériser l’effet cellulaire de ces composés et de déterminer leurs propriétés pharmacocinétiques dans la perspective de réaliser des essais in vivo sur trois modèles de cancers.

De nouveaux modèles pour prédire et étudier les effets des composés des produits cosmétiques

Evaluer l’activité de composés sur la peau et comprendre leurs mécanismes d’action sont devenus des étapes incontournables pour sélectionner et développer un produit dermocosmétique. Depuis l’interdiction d’utiliser des animaux dans le domaine cosmétique, de nombreux « modèles » se sont développés, notamment avec les récents progrès de la recherche en biologie cutanée et en informatique.

Le livre "Modèles pour l'évaluation des produits cosmétiques, de la molécule à l'humain", coordonné par Catherine Grillon, responsable du groupe "Biologie de la peau" au CBM, et Marek Haftek, du Laboratoire de Biologie Tissulaire et ingénierie thérapeutique de Lyon, donne un aperçu de l’ensemble des modèles utilisés pour évaluer l’activité de composés à visée dermocosmétique, avec leurs avantages, leurs inconvénients et leurs limites. Cet ouvrage, édité par Cosmetic Valley Editions, fait intervenir des chercheurs académiques mais aussi industriels, tous spécialistes de leur domaine allant de la prédiction in silico aux évaluations in vivo, en passant par tous les modèles cellulaires in vitro, des plus simples aux plus complexes.