Fossilisation artificielle des Archaea de la Terre primitive

Pour la première fois, François Orange de l’équipe d’Exobiologie (dirigée par Frances Westall) a réussi à fossiliser une espèce d’Archaea. Publiés dans Geobiology en août 2009 (7, 403–418), ces résultats nous renseignent non seulement sur les premières traces de vie terrestre mais également sur les structures qui pourraient être observées sur Mars. Afin de compléter cette étude, il a aussi démontré que toutes les espèces d’Archaea ne pouvaient être fossilisées. Les restes fossiles présents dans les roches les plus anciennes (environ 3,5 milliards d’années) ne représenteraient donc qu’une fraction de la communauté microbienne originale.

 

Actus juin 2009

Dans le cadre du second appel d’offre du Conseil régional du Centre en
2008, un projet collaboratif entre le CBM et l’ICOA a été retenu pour un
financement régional..

Les cellules humaines sont régulées par de nombreuses cascades enzymatiques dont la perturbation est cause de nombreux cancers. Rétablir l’équilibre entre ces cascades par la mise au point de molécules dédiées, est un challenge important.
C’est le but du projet de recherche intitulé : « Plateau de tests biologiques pour l’aide à la conception rationnelle d’inhibiteurs des voies MAP-kinase et Akt » (CRIK MAPAkt) qui vient d’être financé par la Région Centre.

Il associe une équipe de l’ICOA (UMR 6005), celle de S. Routier (porteuse du projet) qui synthétisera des inhibiteurs dédiés à la modulation de deux voies de signalisation cellulaire : MAPK et Akt à une équipe du CBM (UPR 4301), celle d’H. Bénédetti, qui mettra au point des tests biologiques et organisera un plateau afin de tester l’efficacité de ces inhibiteurs.
Ces outils tant chimiques que techniques seront utilisables à grande échelle et mis à disposition des équipes du Cancérôpole Grand-Ouest qui soutient par ailleurs ce projet.

La plateforme de spectroscopie optique du CBM se renforce

Il s’agit d’un Fluorolog3 de chez Jobin-Yvon Horiba, système modulable, le plus sensible du marché. Sa gamme de longueurs d’onde d’excitation couvre le domaine de 240 à 1000 nm.
Notre système a la particularité de posséder deux systèmes de détection, avec deux monochromateurs d’émission et deux photomultiplicateurs séparés, l’un étant destiné aux études de fluorescence dans le visible (double monochromateur, réseau 1200 traits/mm, gamme 330-850 nm), l’autre étant plus spécifiquement dédié aux recherches sur les lanthanides émettant dans l’infrarouge (simple monochromateur, réseau 600 traits/mm, gamme 800-1600 nm).
Il est également équipé d’un système de mesure de la phosphorescence (visible), via une lampe pulsée et une électronique de détection adaptée, permettant l’analyse de déclins de fluorescence aussi courts que 30 us et l’acquisition de spectres en temps retardé, particulièrement utiles pour discriminer la luminescence des lanthanides de la fluorescence des composés organiques.
Ce système est versatile, car il permet l’analyse de d’échantillons en solution, mais aussi d’échantillons solides (ou très concentrés, très diffusants, …) en mode “front face”. Le portoir à échantillon est thermostatable par un bain-marie. Un accessoire de cryostat permet l’analyse d’échantillons à 77K.

Un spectrofluorimètre est cofinancé par l’Union européenne. L’Europe s’engage en Région Centre avec le Fond européen de développement régional.

3 équipes du CBM impliquées dans le projet ANR « OVO-MINING » porté par Yves Nys (INRA Nouzilly)

Ce projet, financé pour une durée de 3 ans, avait été soumis en novembre dernier (ANR blanc) à la CSD 7 agronomie, et la CSD 8 Biologie Santé

L’œuf est un modèle original puisqu’il renferme dans une chambre close l’ensemble des constituants nécessaires au développement d’un embryon dans un milieu hostile. La poule doit anticiper les besoins de l’embryon pour son développement et sa protection et, par conséquent, « exporte » dans l’œuf l’ensemble des nutriments et molécules bioactives essentiels à la croissance de l’embryon. Le séquençage génomique de la poule et le développement concomitant de techniques à haut débit ont révélé l’existence de plus de 1000 molécules dans l’œuf dont l’activité biologique reste méconnue. Ce projet a pour objectif de caractériser sur un plan biochimique et fonctionnel des protéines de l’œuf impliquées dans sa défense antimicrobienne.

3 équipes du CBM sont impliquées dans le volet structural du projet : les équipes « Peptides, glycopeptides et protéines de synthèse » (A. Delmas), « RMN des biomolécules: structure, dynamique et interactions » (C. Landon) et « Immunité structurale » (A. Roussel).
Nous explorerons la structure 3D d’une sélection de molécules à haute activité antimicrobienne, dont certaines seront synthétisées au CBM, dans le but d’établir des relations entre la structure et la fonction, et d’élaborer de nouveaux principes actifs.

Thèse de Melle Sonia MAZIER

Lundi 1er décembre 2008 à 14h30
Auditorium Charles Sadron – Délégation

en présence du jury composé de :

  • M. Daniel GENEST Directeur de recherche, CNRS, Orléans Directeur de thèse
  • Mme Fatma BRIKI Maître de Conférences, Université Paris Sud Examinateur
  • M. Luc MORIN-ALLORY Professeur, Université d’Orléans Examinateur
  • M. Philippe FOSSE Chargé de recherche, ENS Cachan Rapporteur
  • M. Mahmoud GHOMI Professeur, Université Paris 13 Rapporteur

Thèse de Melle Fanny NOURY

Mardi 2 décembre 2008 à 13h30
Auditorium Charles Sadron – Délégation

en présence du jury composé de :

  • M. Jean-Claude BELŒIL Directeur de recherche, CNRS, Orléans Directeur de thèse
  • M. Chrit MOONEN Directeur de recherche, CNRS , Bordeaux Rapporteur
  • M. Christoph SEGEBARTH Directeur de recherche, INSERM, Grenoble Rapporteur
  • M. Alain MEUNIER Directeur de recherche, Abbott Spine SA, Bordeaux Examinateur
  • M. Joël MISPELTER Directeur de recherche, INSERM, Orsay Examinateur
  • M. François RANNOU Praticien hospitalo-universitaire, INSERM, Paris Examinateur
  • Mme Françoise VOVELLE Professeur, CNRS, Orléans Examinateur

Le plateau technique de spectroscopie optique du CBM se renforce avec un nouveau lecteur de plaques multifonctions

Le Victor V3 est équipé d’une détection permettant plusieurs types de mesures: Spectrocolorimétrie (mesure d’absorption UV ou visible), Luminescence (par ex. Luciférine), Fluorescence, Fluorescence polarisée, Fluorescence en temps retardé.
Un jeu de filtres d’excitation et d’émission permet de choisir les longueurs d’ondes adaptées à de nombreux marqueurs fluorescents (actuellement déjà 7 filtres d’excitation et 11 filtres d’émission sont installés).
Ce système accepte tous les types de microplaques de 1- à 1536- puits, mais peut également être utilisé avec d’autres supports (boites de Pétri, lames de microscope…).
Il permet également le suivi de cinétiques, le contrôle en température, le mélange automatique des plaques avant la mesure, l’ajustement de la hauteur de mesure, le choix de mesure de la fluorescence par le dessus ou le dessous de la plaque, et d’autres fonctionnalités à venir découvrir!
L’analyse des résultats peut être totalement manuelle, avec juste la sortie d’un fichier Excel avec les valeurs brutes, ou complètement automatisée, jusqu’à la sortie d’un rapport présentant les résultats finaux (constantes de vitesse, comparaison aux standards, analyse statistique, etc …), dans un fichier Word ou Excel.
Vous êtes donc invités à venir le découvrir et l’utiliser, après une petite présentation personnalisée pour vous familiariser avec le logiciel.

Pour tout complément d’information, contacter S Villette ou JM Malinge