Atelier “Pesticides et santé publique” – du 10 au 12 avril 2019 – Orléans

Un atelier est organisé au Centre de Biophysique Moléculaire les 10-11-12 avril 2019 entre une douzaine de scientifiques de plusieurs pays (Allemagne, France, Hollande, Japon, Philippines, USA). Ils travaillent sur le thème des pesticides et de la santé publique.

L’atelier “Pesticides et santé publique” est organisé par Jean-Marc Bonmatin avec le soutien de la Task Force on Systemic Pesticides (www.tfsp.info) dont J.-M. Bonmatin est vice-Président.

 

29ème congrès de la Society of Environmental Toxicology and Chemistry (SETAC)

Cet évènement qui couvre l’Europe a pour thème :

One Environment, One Health. Sustainable Societies.

Jean-Marc Bonmatin est invité à présenter ses travaux scientifiques lors d’une session spéciale incluant des aspects sociaux-philosophiques, et intitulée : Your Science or My Science? When the Sides Taken on a Research Topic are Impacted by Different Philosophical Positions and Values

Voir le programme

Pour des systèmes d’élevage durables, plus respectueux de l’environnement, de la santé des animaux et des Hommes.

Cette molécule est un peptide de synthèse, appelée « kisspeptine C6 ». Elle représente une alternative particulièrement intéressante à l’utilisation d’hormones issues de sérums animaux (en particulier l’equine chorionic gonadotropin ou eCG). Publiés dans PLOS ONE le 28 mars 2019, les résultats de ces travaux ouvrent des perspectives pour de nouvelles stratégies de maîtrise de la reproduction des animaux, pour des systèmes d’élevage plus durables, plus respectueux de l’environnement, ainsi que de la santé des animaux et des Hommes.

Lire le communiqué de presse de l'INRA

8 projets de recherche financés par La Ligue contre le cancer.

Jeudi 7 mars 2019 le Dr Patrick Michenet, président de La Ligue contre le cancer du Loiret, a remis un chèque de 150.000 € à des chercheurs orléanais pour le financement de 7 projets de recherche du CBM et un projet de l’ICOA. Ces projets ont pour but de découvrir de nouvelles cibles thérapeutiques, de nouvelles stratégies de traitement et approches d’immunothérapie et de nouvelles sondes d’imagerie médicale. L’utilisation des petits acides nucléiques, de type ADN et ARN ciblant des molécules dans les cellules cancéreuses, montrent un fort potentiel thérapeutique pour développer de nouveaux traitements. D’autres travaux ont pour but d’augmenter le passage des médicaments anticancéreux dans le cerveau en utilisant des ultrasons et des microbulles de gaz. Des sondes, à base d’éléments métalliques, sont conçues et exploitées pour détecter précocement des cancers du sein et de l’appareil génital par imagerie optique proche-infrarouge. La découverte de nouvelles cibles thérapeutiques, qui conduiront à de nouveaux traitements, passe par la compréhension des mécanismes moléculaires impliqués dans les processus biologiques et leur régulation à l’origine de cancers, notamment du côlon. Pour y parvenir, les chercheurs travaillent sur des molécules impliquées dans l’architecture, la dynamique, la division et la migration des cellules cancéreuses ainsi que sur les mécanismes de réparation de l'ADN et la caractérisation de complexe ARN-protéine. Dans le cas de tumeurs osseuses primitives et du cancer du sein, des molécules anti-métastatiques, inhibiteurs de canaux ioniques sont synthétisées chimiquement.

Colloque « Sociétés d’abeilles, sociétés humaines, une interdépendance de la préhistoire au futur ».

Le colloque s’inscrit dans le cadre des actions de la Mission pour les Initiatives Transverses et Interdisciplinaires (MITI) du CNRS.

Cinq instituts du CNRS ont participé au programme.

Le colloque a réuni près de 200 participants, dont des personnalités du CNRS et de la société civile.